5/05/2013

HardSun Run: Chopper & Co party - Cogolin, mai 2013

Livre de bord:

I/ - Jeudi 2 mai: Le départ:

Le long hiver se termine, le printemps est là avec dans son sillage le we de la Petroleurs Chopper & Co party, qui marque le début de la belle saison des runs, des retrouvailles et des nouvelles rencontres.
Nous étions donc très excités et enthousiastes à l'idée de descendre cette année avec nos "anciennes" Honda Four & Triumph TR6.

Prêts pour le départ en ce jeudi 2 mai, nous avons eu une panne de dernière minute sur la TR6, l'aiguille du boisseau de carbu cassée, pas de pièce en stock !....et la Norton est en cours de remontage...
Voyant cela comme un "signe" du destin, c'est avec flegme que nous avons très rapidement attaché nos sacs sur les pares boue de nos daily sportsters, et sommes partis en trombe récupérer notre fidèle ami Pascal et son Fat, afin de prendre la route cap au sud et notre port d'attache, celui de La londe Les Maures.
Toutefois, le parcours étant assez court (150 bornes), nous avons décidé de prendre des chemins de traverses, en bifurquant au niveau de Pierrefeu vers Collobrières, voulant absolument monter notre fameux "Col du Babaou". A ce stade du récit, une petite explication s'impose:
Un "Babaou" (prononcer "Bâbâouu") est une jolie expression typiquement de chez nous, et désigne de façon générale un individu prétentieux à forte tendance mytho.
Un exemple: Un gars dit à son pote:
"Oh blond, hier à Aix, je suis parti de la Rotonde avec la Monstro et je me suis remonté le Cours Mirabeau en wheeling ! Oh les gonzesses en terrasse (que des bombes fada) je les ai rendues folles !!!
Et son pote lui répond: tsssssssss qué bâbâou c'ui là !!
D'un point de vue culturel en lien avec notre patrimoine régional, il était très important pour nous d'aller au sommet de ce col et d'immortaliser cette ascension par une photo prise devant le panneau par un cycliste Suisse Allemand à qui nous avons tenter une explication claire de cette expression ...
Bref, l'arrivée sur Bormes village fût salutaire, rapidement installés en terrasse, nous avons commandé 2 gommés normaux pour nous (bière et pac citron quoi) et un "blanc gommé" (vin blanc et sirop de citron) pour Pascal, un truc fantaisiste (c'est un Lorrain) qui nous a mis dans une situation délicate vis à vis du garçon de café qui, comme nous, avait du mal à s'en remettre (sans déconner vin blanc + citron... tsssss..babaou va !). Toutefois, ces rafraichissements ont bel et bien donné le coup d'envoi de ce we fastueux !
Nous avons ensuite passé la soirée sur le pont, à faire griller des saucisses, accompagnées de nombreuses bouteilles de rosé...

II/ - Vendredi 3 mai: La route

La nuit fût douce, malgré les ronflements de moissonneuses batteuses (le rosé), le doliprane 3000mg a fait son effet, nous nous sommes réveillés sans heurt au niveau de la boîte crânienne....prêts pour tailler la route qui longe la côte varoise et bien décidés à prendre l'apéro du soir sur la croisette.
En effet, cette année, nous avons décidé collégialement que nous ne pénétrerions sous aucun prétexte dans l'enceinte de l'Euro fest. au "Prairies de sa mère", compte tenu du tarif exorbitant, de la queue interminable, des pollens des peupliers, des trop nombreux drapeaux US qui flottent au dessus des street glides au son des radios et autres sirènes hurlantes... Bien entendu on respecte le truc, on l'a fait les autres années, mais ce coup-ci, c'était au dessus de nos forces (le rosé peut être...) ... bref, nous voulions rouler, rouler, rouler sans nous arrêter...
Ainsi, nous regrettons toutefois de ne pas être passés saluer au Kustom Village (la partie cool de l'Euro Fest.) quelques potes qui avaient des stands et bossaient tout le we, on pense notamment à David Daddygraph que l'on embrasse et Tartoche MDS à qui nous avons heureusement fait la bise le lendemain à Cogolin ainsi qu'à Nath.
Un énorme regret aussi de ne pas avoir pu admirer une nouvelle fois Eve Angelli, qui chaque année nous est présentée comme la Strip Teaseuse de la Jet Set de St Trop' (...) cela nous amuse beaucoup, surtout lorsqu'elle chevauche une énorme bécane au train arrière gigantesque qui paraît d'autant plus surdimensionné si on le compare à celui d'Eve Angelli...
Bref, on a tracé sur cette route côtière dont on ne peut pas se lasser, la mer était d'huile avec une légère brise d'est (nous serions volontiers parti aussi tirer quelques bords...) et l'air empreint d'un doux parfum d'eucalyptus ... Nous sommes passés au superbe magasin de fringues de Marco à St Tropez True Love, puis déjeuner pris sur la plage, sieste provençale obligatoire et départ pour Cannes où nous sommes arrivés au pied des marches du Palais des Festivals. A ce moment précis, nous avons eu une soudaine envie de les gravir façon Trial à l'ancienne, en effet nos 250 TY et 200 TLR restées au garage nous manquaient tellement...Nous avons tenté le coup en sportsters, vite rattrapés par des molosses à oreillettes qui nous ont éjecté sans ménagement aucun. De la colère, et afin de faire valoir la rebelle attitude propre aux real bikers, nous avons tapé un burn sur le parvis le majeur dressé, puis pris lâchement la fuite, direction le bar le plus proche afin de nous remettre de ces émotions: dans le fond, nous sommes de véritables pacifistes, fans de Neil Young et du Grateful Dead (on ne veut vraiment de mal à personne...).
Avec toutes ces conneries, n'ayant pas réalisé que la nuit allait tomber, nous avons rapidement dégagé sans starlettes sur nos pares-boue, en effet, nous étions partis le matin en chemisettes comme des babaous, et comme tous les types du sud, nous sommes très siiiinsibles au froid !
Nous avons tracé en sens inverse à toute berzingue jusqu'à la Londe, re-passé devant les "Prairies de sa mémé" sans nous retourner, car nous savions qu'une bonne bouteille de Whiskey Irlandais nous attendait et allait rapidement réchauffer nos corps et nos coeurs.
1 doliprane 1000mg, 1 antihistaminique et au lit.

III/ Samedi 4 mai: Chopper & Co. fiesta !!!!

Réveil sans difficultés particulières: yes ! c'est l'anniv' de Pascal ! En guise de gâteau, au petit' déj', nous lui confectionnons avec amour une toute petite tartine de pain beurre salé confiture d'abricot, le tout surmonté d'une allumette, vite fait bien fait, propre, nous mettons le cap sur Cogolin, il y a toujours une part de mystère à se rendre à la capitale de la pipe... on ne sait jamais ce qui peut se passer...
A fond donc pour cet immanquable chopper & co fiesta, les Pétroleurs, Deep South Motors et les South Riders sont vraiment en place ! Un lieu unique et qui laisse rêveur (la capitale de la pipe) une place magnifique, un plateau motos de dingue, le tout étant gratos, avec concerts et même apéro offert... qui dit mieux ??? c'est vrai, il manquait Eve....
Nous sommes formidablement accueillis par le superbe Petroleur Olivier Le Quellec. Ravis de le revoir, Olivier nous parle de sa nouvelle vie à Londres London Chattin' et nous présente son tout nouveau Knuck fraichement terminé. Nous restons sans voix devant cette machine: Les Pétroleurs, Olivier & Marco, sont sans conteste des hommes au goût très sûr, ne laissant pas de place à l'approximation, ce knuck est parfait, très justement dépouillé, monté avec de superbes accessoires d'époque, la peinture est home made (Olivier) le tout est vraiment très beau.
Nous sommes conquis et ce n'est qu'un début, compte tenu de la qualité du plateau motos de cette nouvelle édition.
Côté musique, nous attendions impatiemment que notre pote José, guitariste/chanteur de One Shot attaque le premier set. Comme l'an passé, le concert fût vraiment cool, vous avez carrément assuré les mecs !
Nous avons été heureux de rencontrer notre pote Francky (Franck chop'),  DJ Olivia Banana et de blaguer avec  Roman & Yann du MHC , des mecs au talent incroyable que l'on ne vous présente plus sur ce blog, mais dont nous ne cessons jamais de vanter la qualité de leurs prépas. Le MHC crew donc et le ZCR en place: Al, Bibi, le patron de Marcel & Simone, le shop le plus cool d'Aix en Pce (à ne pas manquer si vous passez en ville), Dan, pilier central des Zombies, un mec vraiment top qui nous fait l’immense honneur de nous inviter en personne sur un prochain run... merci encore Dan, putain, c'est bon ça !!! Avec Bibi, on s'échange nos stickers respectifs, impossible de repartir sans son "Degueulasse Motorcycle" qui va se retrouver collé sur le cache latéral de ma Four !
Nous vous le disions plus haut, le plateau motos est exceptionnel: bien entendu, les bécanes du MHC trônent en bonnes places parmi nos favorites, et puis il y a des Knucks dans leur jus d'origine, des Pans chopperisés, des WLA canons ainsi que de très beaux shoshos... on ne sait plus où regarder...
On croise aussi les mecs de Eat Dust dont nous apprécions toujours autant les fringues...

Pio & Toma: Garahe de Mr Pickels:
Le point d'orgue de cette journée fût le bonheur d'avoir rencontré nos potes Toma Roche et Pio Marmaï, les mecs du Garage de Mr Pickles dont nous soutenons les réalisations depuis la mise en ligne de ce blog, par exemple  ICI ou encore ICI
Toma & Pio sont descendus cette année de Paris afin de présenter au Chop&Co leur premier chopper sur une base de 650XS (on adore ce moulin).
Et là quelle surprise: Ce Chop' est tout simplement parfait, pleins de petits détails chanmé: on adore ! NB: bon les gars juste un bémol, faut arrêter quand même avec votre Poney/licorne sur le réservoir... vous allez trop loin là...
Nous sommes tellement sous le charme de ce Chop' que nous décidons immédiatement d'apporter notre soutien sans faille à la candidature de celui-ci pour le prix du Best of show (show me who's the best).
Certains que cette bécane va détrôner les autres motos du plateau , nous fêtons déjà la victoire à grand coup de bière en gobelets plastiques, bien calés sur notre spot de prédilection, c'est à dire vautrés sur les marches de la Mairie de la cité de la pipe, qui ont été avant notre arrivée copieusement recouvertes de crachats et autres trucs vraiment chelou ! Mais de ça on s'en fout, on reste bien tanqués et peinards, des potes à Pio et Toma nous rejoignent, et en attendant que le speaker prononce la victoire, on discute motos, musique, théâtre, ciné (on fait un point sur les goonies), et puis nous remarquons que Pio a poussé à l'extrême le look rebelle: c'est le seul mec qui se balade en Birk...Vu l'état et la couleur de ses orteils, nous pouvons vous affirmer ici que les mecs du Garage de Mr Pickless ne font pas de la mécanique comme des pieds mais ils la font avec leurs pieds.
Arrive le moment des résultats du Best of show, et là, on réalise que le Chop' n'a même pas été sélectionné: Nous apprenons qu'il fallait pour cela l'amener devant la scène... or, nous, on gardait jalousement notre spot des escaliers chelou... Alors là putain, c'est la claque, la déception, puis la colère: Il faut coûte que coûte  capter l'attention du public du Chopper & Co, que tout le monde voit ce Chop'XS et qu'il annule la précédente délibération afin de désigner Garage de Mr Pickles vainqueur ! Deux solutions s'offrent alors à nous: Pio propose:
1/ Démarrer le chop', passer la première et le jeter violemment contre la scène,
2/ Lui mettre le feu.
Après discussion, nous pensons que l'on doit sortir le grand jeu: jeter le Chop contre la scène et lui mettre également le feu ! Les mecs se diraient qu'ils sont vraiment passés à côté d'un truc génial et rendraient à César ce qui lui appartient...
Finalement après quelques tournées de bière en gobelets plastiques et de sandwiches à la merguez, le calme est revenu sur les escaliers chelou et nous décidâmes qu'il fallait garder le chop intact.
Analyse Hardsun: Pour nous, sans nul doute, c'est la faute au poney/licorne sur le résé du Chop': putain les mecs, c'est soit un poney, soit une licorne, mais les deux ensemble, c'est vraiment trop hardcore  !!!

Epilogue:

La journée est passée à toute allure, beaucoup trop courte pour tout voir et pour discuter avec tout le monde. Nous avons décidé d'aller diner en bord de mer et de revenir plus tard dans la soirée à Cogolin afin de dire au revoir, mais lorsque nous sommes revenus, il était trop tard, la fête était terminée, la place déserte...Nous en profitons donc ici pour vous demander pardon d'être partis sans vous dire "A bientôt".
NB: rdv pris toutefois avec Toma et Pio pour un run trial dans nos collines...

Dégoutés par cette ambiance glauque qui demeurait à la Capitale de la pipe, nous nous sommes rapidement cassés direction La Londe afin de noyer notre chagrin dans des mojitos commandés dans un bar du port...

Demain est un autre jour, ce n'est que le début d'une nouvelle saison qui s'annonce pour nous riche en évènements: le prochain étant le Wheels & Waves de Biarritz en juin. En revanche nous regrettons déjà de manquer Punta Bagna Valloire ainsi que le Café Racer festival de Montlhéry où nous aurions eu plaisir à voir Tonyo de l'excellent OSE et bien entendu nos potes Pio et Toma qui seront présents.
Nous penserons bien à vous, en Birk, calés face à l'océan...

Encore un grand merci à Olivier pour son chaleureux accueil sur le site du Chopper & Co.

L'an prochain, quoiqu'il arrive, on descend en Triumph & Norton, et on remporte le premier prix exæquo avec le Poneycorne Chopper de Garage de Mr Pickles !!!

Pardon, ce fût un peu long, mais c'est dit ! La bise à tous et à très bientôt.

Chris & Vince - HardSun dudes




































































 

 






1 commentaire:

  1. Hi, are the 2 Sportsters at top of page 48s ??? Nice bikes.

    RépondreSupprimer